Tournage, atelier & bois

Mon atelier de tournage se trouve à Planguenoual dans les Côtes d’Armor (22) en Bretagne, entre St-Brieuc et Lamballe.
J’utilise principalement du bois qui vient de chez moi. Cela arrive aussi que des amis ou des connaissances m’en apportent. J’en trouve aussi sous forme d’échange ou de troc. Mais je n’achète pas de bois exotique exprès pour le tournage.
J’utilise différentes essences de bois, comme le hêtre, le charme, le houx, l’érable, le frêne, le robinier, le merisier, l’aubépine, des fruitiers etc..

Pour la finition des objets, le bois peut être brut avec un rendu déjà assez fin, ou alors poncé, ce qui le rend plus lisse. Il peut être huilé avec de l’huile bio d’olive ou autre. Ils sont parfois cirés à la cire d’abeille.
De plus en plus, je tends à laisser le bois brut. Cela laisse à l’utilisateur l’opportunité de choisir lui même le degré et la qualité de la finition. Je trouve le bois à l’état brut très joli et naturel, parfois rien de plus n’est nécessaire. De plus le ponçage nécessite relativement beaucoup de papier abrasif, qui implique un impact sur l’environnement.


Contact alimentaire

Les bols et les assiettes que je crée sont parfaitement adaptés au contact alimentaire, sauf mention contraire (bois toxique comme l’if par exemple).


Les ustensiles en bois. Avantages / inconvénients :

  • Avantages :

Utiliser des ustensiles en bois, notamment pour manger dedans, présente de nombreux avantages.

<> Premièrement, je dirais que c’est l’aspect du lavage. Bien souvent il suffit de lécher son bol après le repas, et le reste d’huile est absorbée par le bol. Ainsi, le nettoyage à l’éponge n’est pas obligatoire à tout les coups 😉 (Voir les conseils d’entretiens ci-dessous pour plus d’infos sur le sujet)
<> Sinon un bol bien fait peut encaisser des chocs sans casser, contrairement au même objet en terre cuite ou en verre.
<> Il y a aussi le fait qu’il soit chaud au toucher, contrairement au métal/terre/verre. Le bois à un aspect visuel et tactile chaleureux que j’aime beaucoup.
<> C’est relativement léger, mais ensuite ça dépend de l’essence de bois utilisée et aussi de l’épaisseur de l’objet.
<> Pour les nomades en camions, les bols qui s’entrechoquent pendant le trajet font beaucoup moins de bruit que les ustensiles en verre/métal/terre cuite. Ça peut être un point important !! 😉
<> Enfin, le bois est biocompatible, vous n’absorbez pas de particules toxiques lors de vos repas, contrairement au plastique/alu.

  • Inconvénients :

Il y a quelques inconvénients à prendre en compte pour pouvoir garder votre bol préféré très longtemps.

<> Les bois réagit au chaud, au froid, et surtout à l’humidité et au sec. Il n’aime passer d’un extrême à l’autre trop vite.
<> Il est sensible à l’abrasion, je déconseille par exemple de couper dedans au couteau, ce qui laisse des marques au fond du bol.


Quoi comme objets en bois?

Je tourne principalement de la vaisselle en bois, des bols, des assiettes, des mortiers/pilons. Je fait aussi des pendules de radiesthésie, des maillets, des manches d’outils, des bougeoirs, des boites, des toupies etc.

Je réalise des objets sur mesure pour moi-même et sur commande. Je fais aussi de la sculpture, surtout des cuillères (voir page suivante).
J’utilise différente essences de bois (voir ici)


Les étapes du tournage d’un bol en photos…


Conseils d’entretiens

1) 1ère Utilisation

Pour les bols, les assiettes, les saladiers, les cuillères (je fais aussi des cuillères, mais pas au tour à bois), tout ce qui sera en contact avec des aliments, je conseille de huiler avant la première utilisation. Il est aussi recommandé de huiler de nouveau de temps en temps quand le bois semble sec.

Quelles huiles choisir pour huiler le bois?
-> huile d’olive, de chanvre, de lin, de pépin de raisin…

2) Utilisation/ Nettoyage

Après avoir mangé dans un bol en bois, je conseille de le passer à l’eau (sans savon, le bois absorbe le reste d’huile), avec une éponge et de le laisser sécher à l’envers, de telle sorte que l’eau puisse s’écouler de l’objet. Ou alors vous pouvez le sécher avec un chiffon.

Le bois est une matière à la fois solide et délicate.
Il est relativement solide aux chocs, bien qu’un choc puisse marquer le bois.

L’humidité tend à le faire gonfler et il se rétracte en séchant.
Pour éviter que votre bol ne se fendille, ne craque, ou développe de la moisissure, évitez de le placer dans des conditions trop extrêmes (trop humide ou trop sec) pendant trop longtemps.


Évitez :

  • De le laisser tremper plus de quelques minutes dans du liquide (le bois absorberait beaucoup d’humidité)
  • De mettre du liquide bouillant dedans (ok pour de la soupe, de la purée…)
  • Le micro-onde et le lave vaisselle
  • Le laisser humide au fond de l’évier (risque de moisissures)
  • Le laisser longtemps près d’une source de chaleur sèche, comme un poêle à bois, ou sous le soleil brûlant. (risque de craqueler ou fendre)
  • Les passages trop brusques d’un extrême à l’autre. Par exemple : le laisser humide au fond de l’évier et aller le faire sécher au soleil direct.

Je déconseille de couper au couteau directement dans les bols et assiettes car cela abîme le bois, qui devient alors moins lisse. Si c’est le cas, après des années d’utilisation, il est possible de le laver au savon pour retirer le maximum d’huile, le faire sécher, le poncer au papier abrasif, et enfin le huiler de nouveau.

N’ayez pas peur de mettre des aliments colorés dans vos ustensiles en bois, ils coloreront peut-être un peu le fond, mais cela ajoute du charme et un caractère unique aux objets en bois.